Retour

Tout savoir sur la toiture végétalisée

toiture végétalisée
La toiture végétalisée, aussi appelée toit vert ou toit végétal, est une alternative écologique au toit traditionnel.

Utilisée depuis toujours pour recouvrir et protéger les habitations, la toiture végétalisée est un type de toiture qui connaît un retour en grâce ces dernières années notamment pour ses propriétés d'isolation thermique et phonique. Assurer l’isolation d’une toiture avec un toit végétalisé alimenté par l’eau de pluie est une solution moderne et écologique.

Les avantages d'une toiture végétalisée

La toiture végétalisée possède de nombreux avantages puisqu’elle est à la fois écologique, économique et esthétique. La première propriété d'une toiture écologique est sa contribution à la purification de la qualité de l'air. La végétation type herbacée absorbe la pollution environnante ainsi que les poussières et les pollens, et rejette de l'oxygène. Le système d’arrosage s’appuie sur le recueil des eaux pluviales, une réserve d’eau qui respecte la nature.

Plus généralement, la végétalisation de toiture forme une excellente protection et permet une bonne isolation du bâtiment en gardant la fraîcheur l'été notamment. C'est également un très bon facteur de protection contre les nuisances sonores puisque les végétaux absorbent les décibels extérieurs.

Enfin, dans un monde où la ville prend de plus en plus le pas sur la nature, le toit végétalisé permet à l'homme de renouer le contact avec l'environnement. Certaines études prouvent même que cela permet de diminuer le niveau de stress. Créer une terrasse végétalisée avec des plantes grasses nécessite peu d’entretien et cette terrasse s’alimente simplement avec les eaux de pluie.

Comment se compose un toit végétal ?

Comme un toit plat, la toiture végétale repose sur une structure en bois, en béton ou en acier. La matière de la structure se doit de pouvoir supporter le poids de la couche végétale qui sera déposée dessus (de 60 à 600kg/m²).

Par-dessus l'isolation, on installe le toit vert à proprement parler. Ce dernier se divise en trois parties : un drainage, un substrat de culture et enfin le couvert végétal. Suivant les besoins et les envies, la densité de la couverture de végétalisation est variable : extensif pour un couvert végétal simple, semi-intensif pour un toit-terrasse et intensif dès lors que l'on veut consituer un véritable jardin.

Réussir sa toiture végétalisée

Une fois défini le type de couverture végétale à installer, il est important de construire une base solide sur laquelle reposera la toiture terrasse jardin. A noter qu'en fonction de l'inclinaison de la pente du toit, cette base sera à renforcer.

Un point à ne pas négliger est celui de la couche drainante. L'eau recueillie doit pouvoir s'écouler facilement afin d'éviter tout problème de pourrissement et d'alourdissement de la structure. Il existe des kits qui fournissent tout le matériel nécessaire pour le couvert végétal, notamment le substrat et les graines de végétaux, mais il est tout à fait possible de le créer soi-même en fonction de ses besoins. Enfin, il faudra assurer l’étanchéité toiture de ces jardins suspendus afin de profiter d’une haute qualité environnementale.

Si le prix d’une toiture végétalisée est d'un coût légèrement plus élevé que celui d'une toiture traditionnelle, les économies qu'elle permet de réaliser la rendent vite rentable. De plus, une toiture verte est généralement aussi facile d'entretien qu’une simple toiture plate. Enfin, quel plaisir de bénéficier d’une toiture jardin transformée en espace paysager !

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation