Reconstruire un mur en pierres sèches

    rebâtir un mur en pierre sèche

    Comment bien rebâtir un mur en pierre sèche ?

    Notamment présents dans les régions méditerranéennes, les murs en pierre sèche sont bâtis sans aucun mortier ni liant. Beaucoup d'entre eux ont traversé le temps, et il arrive qu'ils s'effondrent en totalité ou en partie. Dès lors, comment s'y prendre afin de rebâtir votre mur en pierre sèche ?

    Que désigne un mur en pierre sèche ?

    Un mur en pierre sèche est un ouvrage construit uniquement avec des pierres naturelles, sans aucune adjonction de ciment ou de mortier. Montés seulement pierre à pierre, ces murs typiques et rustiques sont donc fragiles.

    En effet, en raison de l’absence de liant solidifiant, les murs en pierre sèche sont plus vulnérables que les murs en parpaing ou en briques. Dès lors, on assiste assez souvent à de simples affaissements, voire à des éboulements.

    Dès lors, il s'agit de les rebâtir dans le même esprit afin de garder le cachet d'authenticité, tout en sachant que ce mur restera essentiellement un mur d'extérieur, de hauteur réduite. Par ailleurs, il devra demeurer non porteur, car il ne peut pas supporter de lourdes charges, à la différence d'un mur de maçonnerie.

    Premières étapes pour commencer à rebâtir

    Avant toute chose, il convient de dégager les pierres effondrées afin d'accéder à une base solide : ne pas hésiter à dégager toutes les pierres branlantes encore posées sur le reste du mur. Il s'agit de rebâtir sur une assise solide, quitte à repartir des fondations.

    Il faut s'assurer que le premier étage de pierre soit fortement ancré afin d'envisager une remontée en toute confiance. Il conviendra donc de veiller à ce que votre assise de départ soit constituée de pierres maîtresses, assez large et profondes.

    Remonter un mur en pierre sèche

    A ce stade, vous pouvez commencer patiemment et minutieusement à rebâtir votre mur en pierre sèche.

    Il vous faudra commencer par trier vos pierres restantes en tas distincts afin de séparer les grosses pierres avec au moins un beau parement. Triez les pierres appelées « boutisses », qui sont assez longues pour traverser le mur et quadriller chaque ligne de votre mur, puis les belles pierres plates réservées au couronnement.

    Vous pouvez maintenant rebâtir votre mur en respectant l'alternance entre pierres de longueur normale et les boutisses, tout en pensant à bien à rebâtir rangée par rangée. D'autre part, chaque pierre du mur doit reposer sur deux pierres de la rangée précédente.

    Laisser un commentaire